Qu’est-ce qu’un fonds commun de titrisation : définition

Fonds commun de titrisation

Le fonds commun de titrisation est une structure sans personnalité morale. Au niveau juridique, il peut s’apparenter à une copropriété. La création d’un fonds commun de titrisation résulte de l’initiative d’une société de gestion et du dépositaire. Le dépositaire est une personne morale qui est en charge des fonds déposés et des créances en possession du fonds. Grâce aux actifs qu’il acquiert, le fonds commun de titrisation peut faire des émissions de titres de créances qui sont négociables, ou des obligations qui permettront à l’institution financière cédante de se refinancer.

 

Facturation/Actif :

Fournisseur | Acheteur | Facture | Créance commerciale | Délais de paiement | Date d’émission | Date d’échéance | Bon à payer | Facture rejetée | Litige commercial | Escompte

Affacturage/ Cession de créance

Affacturage (factoring) | Affacturage inversé (Reverse Factoring) | Affacturage inversé collaboratif (Paiement Fournisseur Responsable – P.F.O) | Cession de créance | Convention de cession de créance | Offre de Cession | Acte de Cession | Notification de cession | Cédant | Débiteur | Cessionnaire | Financement | Actif financier | Paiement anticipé de facture

Acteurs/Outils

BFR | Fond commun de titrisation (FCT) | Investisseur Institutionnel | Financement désintermédié | Asset Manager | Family Office | Société de gestion | Plateforme SaaS | Dynamic Discounting | Société de Gestion | Recouvrement de créances

Ecosystème TRESO2