Qu’est-ce que l’archivage : définition

Dans le secteur financier, l’archivage se positionne comme un élément clé de la gestion documentaire. Cette pratique va bien au-delà du simple stockage de documents, elle constitue un levier stratégique pour renforcer la performance opérationnelle et garantir la conformité réglementaire.

Archivage, entre sécurité et conformité aux réglementations

L’archivage, qu’il soit physique ou numérique, doit répondre aux normes de sécurité les plus strictes. Des protocoles d’accès restreint, des audits réguliers, et des sauvegardes systématiques sont essentiels pour protéger la sensibilité des informations financières.

De plus, le secteur financier est soumis à de nombreuses réglementations et de normes. L’archivage doit être aligné sur ces exigences, assurant une conservation appropriée des documents sur des périodes déterminées. Une gestion proactive des archives permet de répondre rapidement aux audits et de prévenir d’éventuelles sanctions liées à la non-conformité.

Les documents comptables tels que les livres d’inventaire, les factures et les bons de commande, ainsi que les documents sociaux comme les comptes individuels et les registres de présence, doivent être archivés pendant une période de 10 ans. En ce qui concerne les documents civils et commerciaux, la durée de conservation varie, allant de 2 ans pour les polices d’assurance à 30 ans pour les contrats d’acquisition.

Accès rapide à l’information et cycle de vie des documents

Une organisation méthodique des archives, qu’elles soient papier ou électroniques, garantit que les équipes financières peuvent récupérer rapidement les documents nécessaires, améliorant ainsi l’efficacité opérationnelle et réduisant les délais.

Les documents financiers ont un cycle de vie déterminé, allant de la création à la destruction. Une gestion intelligente du cycle de vie des documents permet d’identifier les documents périmés, de les archiver adéquatement, et de planifier leur élimination sécurisée en respectant les délais légaux, contribuant ainsi à maintenir des archives pertinentes et à réduire les risques associés.

Archivage, de la digitalisation à l’automatisation

La digitalisation des archives financières offre des avantages significatifs. Elle facilite la recherche, la récupération, et le partage d’informations cruciales. L’automatisation des processus d’archivage permet de réduire les erreurs humaines, d’accélérer les flux de travail, et de libérer des ressources précieuses pour des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Des questions ?

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur à ce sujet.

Retour au lexique

Ecosystème TRESO2